PREVENTION

DES INFECTIONS URINAIRES NOSOCOMIALES

 

 

Propositions de Recommandations

 

 

 

Eviter au maximum l’utilisation de sondes urinaires et réduire leur durée d’utilisation

 

 

Interdire le sondage pour un simple prélèvement à visée bactériologique

 

 

Le sondage urinaire doit être réalisé par un personnel formé : Médecin, IDE

 

 

Protocole écrit : Technique de pose

 

 

 

RESPECTER L’ASEPSIE

 

            lors de la pose de la sonde

            lors des manipulations

 

 

- Lavage des mains

 

            antiseptique, lors de la pose : - Chloréxidine moussante

                                                                       - Polyvidone iodée

            hygiénique, lors des manipulations : 2 mn - savon doux

 

 

- Utilisation de matériel stérile

 

            gants d’intervention stériles, lors de la pose

            gants d’examen, lors des manipulations

 

 

- Asepsie du site

 

            au savon ou avec une solution antiseptique

            port de gants d’examen

            gants d’intervention stériles s’il y a eu geste urologique

 

 

MAINTENIR UN SONDAGE URINAIRE CLOS

 

            la poche est connectée à la sonde avant la pose

            pas de déconnexion de la ligne de drainage vésical

 

 

Autres mesures considérées comme indispensables par l’usage (1)

 

 

 Le maintien d‘un drainage déclive en particulier lors du transport du malade hors de l’unité de soins

 

  La vidange déclive du sac collecteur par une valve prévue à cet effet pour les poches simples

 

Pour les poches à diurèse horaire, le collecteur d’urine plein est remplacé par une poche simple vidangeable

 

Le prélèvement rigoureusement aseptique des urines au niveau du site prévu à cet effet, après désinfection soigneuse et à l’aide d’une seringue stérile

 

La surveillance d’un débit urinaire régulier, évitant :

            - tout obstacle externe (coudure, pince...)

            - toute obstruction, même transitoire, de la sonde (ce qui peut provoquer une ouverture     "obligée"  du système)

 

La toilette périnéale quotidienne au savon, répétée en cas de souillure

 

Le clampagne est fortement déconseillé, sauf indication médicale, et toléré pour les ECBU

 

Le lavage de vessie est déconseillé

 

 

 

 

 

 

(1) Recommandations du CLIN Juin 1994                                                           PREVINF                                                                                                                                CLIN98