La qualité des soins est un droit reconnu aux malades mais aussi une volonté politique concrétisée par l’ordonnance du 24 avril 1996, qui met en place le processus d’accréditation des Etablissements de Santé.

 

 

PROCEDURE DE DESINFECTION

DE LA  SONDE D’ECHOGRAPHIE TRANS-OESOPHAGIENNE

 

1. Cf. Circulaire n° 236 du 2 avril 1996 (DGS/DH) relative à la modalité de désinfection des endoscopes dans les lieux de soins

 

2. Cf. Circulaire n° 672 du 20 octobre 1997 relative à la stérilisation des dispositifs médicaux et à la mise en place d’un système qualité, et une maîtrise du procédé.

 

 

INTRODUCTION

 

L’échographie transo-esophagienne est un acte médical qui se développe de plus en plus.

 

d’où l’importance qu’il faut accorder aux procédures de désinfection à appliquer à ce matériel.

 

 

Actuellement, trois Services pratiquent l’échographie trans-oesophagienne :

- Cardiologie

- Bloc Chirurgie thoraco cardiaque

- Réanimation polyvalente

 

 

DESINFECTION DES SONDES D’ECHOGRAPHIE

TRANS-OESOPHAGIENNES

 

 

Objectif : Prévenir l’ensemble des risques infectieux pour chaque patient soumis à l’examen

 

 

Le traitement des sondes d’échographies trans-oesophagiennes doit être effectué après chaque acte, ou chaque tentative d’examen (parfois la mise en place de la sonde est impossible). Il comprend 7 étapes :

 

            1° Phase de pré-désinfection

            2° Rinçage (à l’eau de réseau)

            3° Phase de désinfection

4° Rinçage terminal à l’eau stérile

            5° Séchage

            6° Stockage

            7° Remise en œuvre de la sonde d’échographie trans-oesophagienne

            8° Traçabilité (Cf Document)

 

 

1° Phase de pré-désinfection

 

·  Le port de gants, de masque à visière ou de lunettes est recommandé pour protéger le personnel des risques de contamination de micro organismes véhiculés par le sang, les liquides biologiques ou les sécrétions du patient, mais aussi des projections du liquide désinfectant.

 

·  Tout incident ou accident, survenant lors de la manipulation, doit être signalé au service de médecine du travail.

 

 

METHODE

 

- Dès la fin de l’examen, essuyer la gaine avec des compresses

 

- Rincer la sonde à l’eau courante (ne pas immerger la poignée de manipulation, ni le dispositif de raccordement)

 

- Mettre la protection sur le module de raccordement avant toute manipulation

 

- Immerger uniquement la sonde et ses accessoires (cale-dents) dans la solution de détergent-désinfectant pendant 15 mn. Le renouvellement de la solution doit se faire à chaque examen (1 patient : 1 bain de détergent désinfectant)

 

 

 

2° Rinçage

 

- Retirer du bain la sonde et ses accessoires

 

-  Rincer à l’eau courante

   ® Le but de l’opération est :

· d’éliminer complètement

- les salissures

             - le  produit détergent-désinfectant

            · d’éviter tout précipité chimique ainsi que toute incompatibilité avec le produit désinfectant (Cidex*).

   ® Temps requis : 5 mn

 

- Laver les bacs de trempage avec le détergent puis avec une solution désinfectante

 

* Solution détergent pré-désinfectant : SALVANIOS

  Solution désinfectante : Glutaraldéhyde à 2 % (Cidex)

 

 

3° Phase de désinfection

 

(Mettre en marche la hotte aspirante).

 

- Tous les matins, contrôler la qualité du désinfectant (Cidex) au moyen de la bandelette test

 

·  Renouveler la solution de désinfection tous les 10 jours systématiquement

   (ou toutes les 35 utilisations) et dès qu’il y a perte de limpidité

 

· Ne pas oublier d’inscrire sur le bac la date de mise en service de la

solution

 

- Utiliser un bac à fermeture hermétique pour le trempage

 

- Immerger  la sonde dans la solution ainsi que le cale-dents

 

- Temps requis : 20 minutes (bactéries, levures, mycobactéries, moisissures, virus des   hépatites)

 

 

4° Rinçage terminal

 

- Il doit être abondant (environ 300 ml).

 

- Le rinçage doit être pratiqué avec de l’eau stérile

 

 

5° Séchage

 

La sonde est essuyée à l’aide de compresses stériles.

 

 

6° Stockage

 

La sonde doit être stockée dans un endroit propre et sec, afin d’éviter toute source de contamination microbienne.

 

En cas de rangement dans la valise de transport, il est recommandé de protéger la sonde par un dispositif stérile.

 

 

7° Remise en œuvre de la sonde d’échographie trans-oesophagienne

 

Avant le début d’un programme d’endoscopie si la sonde a été stocké plus de 12 heures :

   ® une désinfection par immersion pendant 10 mn dans le CIDEX suivie d’un rinçage à l’eau stérile s’impose (Cf n° 4 Rinçage terminal).

 

Les accessoires doivent être lavés, rincés, très soigneusement à l’eau courante  et désinfectés à froid.

 

 

8° Traçabilité

 

Cf. Cahier de traçabilité (validé en CLIN le 14 décembre 2000).

 

 

Protocole élaboré, le 8 décembre 2000, par le CLIN en collaboration avec l’équipe médicale et para-médicale du  Service de

-          Cardiologie

-          Chirurgie thoraco-cardiaque

-           Réanimation polyvalente

 

 

Protocole validé en réunion de CLIN le 14 décembre 2000

 

 

La procédure de désinfection des sondes ne peut en aucun cas s’appliquer à du matériel utilisé chez les patients suspects ou atteints de MCJ.

En cas de patient suspect de MCJ, il est impératif de prévenir le CLIN ou l’UFHH d’urgence.

 

DESINSONDECHO

                                                                                                                                      BR/DEC.2000